Un membre de votre famille a une capacité judiciairement modifiée ? Vous devez protéger la propriété en Espagne d’une personne incapable juridiquement ? Dans les lignes suivantes, nos avocats spécialisés en droit procédural en Espagne vous donnent un aperçu de la procédure judiciaire à effectuer en Espagne pour la protection de la propriété des personnes en situation de handicap.La protection du patrimoine des personnes en situation de handicap en Espagne

La réglementation établie dans le système judiciaire espagnol débouche sur la loi 41/2003 du 28 novembre, sur la protection de la propriété des personnes en situation de handicap. Cette loi espagnole résulte de l’exigence constitutionnelle de l’article 9.2 de promouvoir la participation réelle et effective de tous les citoyens et leur implication dans la vie politique, économique, culturelle et sociale, en relation avec les dispositions de l’article 49 du même texte constitutionnel.

Cet acte contient un ensemble de dispositions relatives aux actifs des personnes en situation de handicap.

La norme détermine comme bénéficiaires les personnes qui souffrent d’un handicap mental égal ou supérieur à 33%, ou d’un handicap physique ou sensoriel à plus de 65%.

Welex, votre avocat plaidant à Marbella ! Contactez dès maintenant notre cabinet d’avocat à Marbella pour tout contentieux en Espagne.

Pour sa constitution, elle peut être effectuée par ses parents, tuteurs, le tuteur de facto, ainsi que par toute personne ayant un intérêt légitime, ainsi que la personne handicapée elle-même, qui peut demander la constitution en proposant simultanément une contribution suffisante en termes de biens et de droits à cette fin.

Les actifs seront constitués dans un document public ou dans une décision de justice. Ce document doit inclure l’inventaire initial des actifs et droits, les règles d’administration et de contrôle, et toute autre disposition jugée appropriée. Les contributions peuvent également déterminer au moment de leur contribution, la destination d’une telle propriété ou de tels droits ou, le cas échéant, leur équivalent une fois que les actifs ont été éteints conformément à l’article 6.

La formalisation et limitation mentionnée ci-dessus seront prises en compte dans les registres civils, de propriété et commerciaux le cas échéant.

En ce qui concerne la forme de cette protection, le titre II de la loi 15/2015 du 2 juillet, en matière de juridiction volontaire, configure les fichiers de juridiction volontaire en matière de personnes, consacrant le chapitre VI à la protection des actifs des personnes en situation de handicap, comprenant 6 articles, bien que les derniers soient destinés à une procédure d’accès à la vie privée et à sa propre image.

Son champ d’application est le même pour la constitution du patrimoine ; l’approbation des contributions ; la désignation de l’administrateur ; l’établissement des exemptions et la nécessité d’obtenir une approbation judiciaire pour effectuer des actes administratifs, une imposition ou autres associés aux produits et droits du patrimoine ; le remplacement de l’administrateur ; le changement des règles d’administration ; l’établissement de mesures particulières pour le contrôle ; l’adoption de précautions ; l’extinction du patrimoine protégé et toute autre mesure relative à ce patrimoine.

Le tribunal de première instance du domicile ou de la résidence de la personne en situation de handicap sera compétent pour entendre cette procédure, et seul le bureau du procureur général sera autorisé à l’organiser, sans préjudice du fait que le bureau du procureur général peut également agir sur la base d’une plainte.

L’application, le traitement et la résolution du dossier, une fois commencé, seront traités selon les règles de procédure orale, après quoi le juge rendra la décision appropriée, avec le contenu requis par la règle. Il peut être fait appel de cette décision dans les deux cas, à l’exception de la désignation de l’administrateur.

Tout ce qui précède montre la complexité technique de la constitution, de l’administration et de l’extinction des actifs de personnes en situation de handicap en Espagne. Nos avocats spécialisés en droit procédural en Espagne de notre cabinet WeLex vous aideront à la constitution du patrimoine ainsi qu’à son administration et extinction, en vous accompagnant dans sa gestion.